VICTOR HUGO, Réponse à un acte d’accusation

Microsoft Word - AgrippaAubigné LesTragiques.docx

VICTOR HUGO, Réponse à un acte d'accusation

Donc, c'est moi qui suis l'ogre et le bouc émissaire.

Dans ce chaos du siècle où votre coeur se serre,

J'ai foulé le bon goût et l'ancien vers françois

Sous mes pieds, et, hideux, j'ai dit à l'ombre : "Sois !"

Et l'ombre fut. – Voilà votre réquisitoire.

Langue, tragédie, art, dogmes, conservatoire,

Toute cette clarté s'est éteinte, et je suis

Le responsable, et j'ai vidé l'urne des nuits.

De la chute de tout je suis la pioche inepte

C'est votre point de vue. Eh bien, soit, je l'accepte ;

C'est moi que votre prose en colère a choisi ;

Vous me criez : Racca ; moi, je vous dis : Merci !

Cette marche du temps, qui ne sort d'une église

Que pour entrer dans l'autre, et qui se civilise ;

Ces grandes questions d'art et de liberté,

Voyons-les, j'y consens, par le moindre côté,

Et par le petit bout de la lorgnette. En somme,

J'en conviens, oui, je suis cet abominable homme ;

Et, quoique, en vérité, je pense avoir commis

D'autres crimes encor que vous avez omis,

Avoir un peu touché les questions obscures,

Avoir sondé les maux, avoir cherché les cures,

De la vieille ânerie insulté les vieux bâts,

Secoué le passé du haut jusques en bas,

Et saccagé le fond tout autant que la forme,

Je me borne à ceci : je suis ce monstre énorme

Je suis le démagogue horrible et débordé,

Et le dévastateur du vieil A B C D ;

Causons.

Quand je sortis du collège, du thème,

Des vers latins, farouche, espèce d'enfant blême

Et grave, au front penchant, aux membres appauvris ;

Quand, tâchant de comprendre et de juger, j'ouvris

Les yeux sur la nature et sur l'art, l'idiome,

Plan du document

  1. La critique féroce de l'académie élitiste
    1. Une écriture figée
    2. Des sujets dépassés
  2. Une argumentation
    1. ....
    2. ....
    3. ....

Plan en trois parties disponible sur demande: celineguyformation@gmail.com

Complétez avec votre email pour recevoir votre fichier

* champs obligatoires

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire