PHILO: Connaissons-nous immédiatement le réel ?

Microsoft Word - Kit Alain.docx

Connaissons-nous immédiatement le réel ?

Dans ses romans, Maupassant ambitionne de proposer une photographie du réel à ses lecteurs, comme si ceux-ci ne pouvaient pas le percevoir d'eux-mêmes et avaient besoin du recul que permet le statut de spectateur. Connaissons-nous immédiatement le réel? Si le réel est bien le monde qui nous entoure dans ce qu'il a de perceptible par les 5 sens, alors il semble que l'individu en ait naturellement une connaissance, celle fournie justement par ses sens. Pour autant, les sens ne sont pas une source fiable et suffisante de savoir: ils ne donnent qu'une première impression, partiale et subjective, là où la connaissance suppose de l'objectivité, de la certitude donc de la preuve et de la démonstration. La connaissance parait alors antinomique de l'immédiateté puisque la première implique la réflexion, l'expérimentation et la critique, tandis que la seconde annule toute distance temporelle en imposant l'instant. Dès lors, le réel se révèle coincé entre l'évidence qu'il fournit de lui-même aux hommes et le mystère qu'il leur impose: à la fois lisible et opaque. Par conséquent, (...)

Contenu du document

  • introduction rédigée
  • enjeux

Complétez avec votre email pour recevoir votre fichier

* champs obligatoires

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire