MUSSET, Lorenzaccio, II, 4. 1834

Microsoft Word - AgrippaAubigné LesTragiques.docx

MUSSET, Lorenzaccio, II, 4. 1834

CATHERINE, tenant un livre.

Quelle histoire vous lirai-je, ma mère ?

MARIE

Ma Cattina se moque de sa pauvre mère. Est-ce que je comprends rien à tes livres latins ?

CATHERINE

Celui-ci n'est point en latin, mais il en est traduit. C'est l'histoire romaine.

LORENZO

Je suis très fort sur l'histoire romaine. Il y avait une fois un jeune gentilhomme nommé Tarquin le fils.

CATHERINE

Ah! c'est une histoire de sang.

LORENZO

Pas du tout; c'est un conte de fées. Brutus était un fou, un monomane, et rien de plus. Tarquin était un duc plein de sagesse, qui allait voir en pantoufles si les petites filles

dormaient.

CATHERINE

Dites-vous aussi du mal de Lucrèce ?

LORENZO

Elle s'est donné le plaisir du péché et la gloire du trépas. Elle s'est laissé prendre toute vive comme une alouette au piège, et puis elle s'est fourré bien gentiment son petit couteau dans le ventre.

MARIE

Si vous méprisez les femmes, pourquoi affectez-vous de les rabaisser devant votre mère et votre soeur ?

LORENZO

Je vous estime, vous et elle. Hors de là, le monde me fait horreur.

MARIE

Sais-tu le rêve que j'ai eu cette nuit, mon enfant ?

LORENZO

Quel rêve?

(...)

Plan du document

I. Scène de famille

A/ Rituels Catherine / Marie

B/ Ironie provocatrice de Lorenzo

C/ Ton maternel de Marie

 

II. Une ...

A/ ...

B/ ...

C/ ...

III. ...

A/ ...

B/ ...

 

Complétez avec votre email pour recevoir votre fichier

* champs obligatoires

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire