ALBERT COHEN. Belle du seigneur

Microsoft Word - AgrippaAubigné LesTragiques.docx

ALBERT COHEN. Belle du seigneur

ALBERT COHEN. Belle du seigneur

Un soir, peu avant neuf heures, elle décida que l'attendre dehors, sur le seuil, faisait obséquieux. Oui, aller simplement lui ouvrir la porte lorsqu'il arriverait, mais ne pas se précipiter, aller tranquillement en respirant largement, de manière à n'être pas essoufflée. Oui, très bien, maîtrise d'elle-même, le faire dignement entrer au salon. Là, conversation, puis lui apporter une tasse de thé. Bonne idée d'avoir déjà tout apporté au salon pour n'être pas devant lui en posture de femme de chambre apportant un plateau. Oui, tout y était, théière avec couvre-théière, tasses, lait, citron. Donc, au moment opportun, se lever, verser le thé lentement, lui demander sans servilité s'il voulait du lait ou du citron. Elle essaya. Lait ou citron ? Non, l'interrogation était ratée, ça faisait trop énergique, cheftaine, éclaireuse. Elle essaya de nouveau. Lait ou citron ? Oui, ainsi c'était bien. Aimable mais indépendante.
Elle se précipita lorsque la sonnette retentit. Mais, arrivée dans le vestibule, elle fit demi-tour. Avait-elle bien enlevé la poudre ? De retour au salon, elle resta devant la glace sans s'y voir. Le sang (...)

Plan du document

  1. Un drôle de coup de foudre
    1. Une organisation millimétrée
    2. L'obstacle du langage
    3. Un amour naïf
  2. Plon...
    1. ....
    2. ....
    3. ....
  3. Une....
    1. ....
    2. ....

Complétez avec votre email pour recevoir votre fichier

* champs obligatoires

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire